Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord - Mars

Aujourd'hui, dernier jour du mois de mars, et l'occasion de faire un petit compte-rendu de tous les livres que j'ai lus depuis le 1. Je m'étais fixé comme objectif d'en lire au moins 5, contrat rempli puisque je suis montée à 9.

Lettres de la princesse Palatine ; chronique du règne de Louis XIV à travers les lettres de Charlotte-Élisabeth de Bavière, Madame, duchesse d'Orléans. Elle raconte à sa famille ses problèmes à la Cour et avec les favoris de son mari, ses rapports avec les autres membres de la famille royale. Et tout cela sans se gêner. Lecture très agréable quand on apprécie la grande histoire et les anecdotes.

Rifteurs, de Peter Watts ; deuxième tome de la trilogie Béhémoth. L'action a quitté les profondeurs de la  dorsale Juan de Fuca mais est toujours aussi tendue et bien menée. La fin promet bien des choses pour le troisième et dernier tome.

Timbré, de Terry Pratchett ; trentième tome des Annales du Disque-Monde, il introduit un nouveau personnage, Moite Von Lipwig. Une histoire toujours aussi rondement menée, avec en plus un panache particulier dû au nouveau personnage, un arnaqueur professionnel. Et un Vétérini toujours aussi retors.

CLEER, une fantaisie corporate, de L. L. Kloetzer ; un livre aux relents du cyberpunk, mais qui finit avec une grosse touche de fantastique qui gâche tout à mon goût, sans compter le trip mystico-psychologique. À oublier.

La cité du soleil, et autres récits héliotropes, d'Ugo Bellagamba ; un recueil de trois nouvelles, la première plutôt mystique, et qui ne m'a que moyennement plu pour cette raison, la deuxième un mélange de space opera, d'uchronie et de steampunk qui donne un très bon résultat, et la troisième de nouveau space opera avec une rélexion sur l'évolution et la mémoire.

Contrepoint ; recueil de nouvelles de SF, de fantasy et de fantastique desquelles le conflit, la guerre et les antagonismes sont absents. Expérience intéressante, même si la qualité est inégale. Ça reste un exercice inhabituel et probablement à rééditer.

Jeu de nains, de Terry Pratchett ; trente et unième tome des Annales du Disque-Monde. On retrouve le commissaire divisionnaire Vimaire, les agents du Guet, qui compte désormais dans ses rangs une vampire, et le Patricien Vétérini alors qu'Ankh-Morpork est sur les dents, l'anniversaire de la bataille de Koom entre les nains et les trolls approchant. C'est politique, c'est grinçant, c'est amusant. Encore du très bon Pratchett.

Les derniers hommes, de Pierre Bordage ; un roman de post-apo français, rien que pour ça il vaut le détour. Une bonne histoire, une belle écriture, et malgré le début un peu laborieux à mon goût, ça donne un livre très agréable.

Fahrenheit 451, de Ray Bradbury ; un classique parmi les classiques, et largement à la hauteur de sa réputation. À relire pour bien en saisir toutes les subtilités et toutes les implications.

Pour le mois d'avril, je me fixe le même objectif de 5 livres à lire, en espérant monter jusqu'à 10 (avec les vacances de Pâques, cela devrait être possible).

Tag(s) : #Carnet de bord

Partager cet article

Repost 0