Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Guide du voyageur galactique H2G2 I - Douglas Adams

Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute ; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence maheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique !

Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

Après avoir vu le film tiré du livre et devant lequel j'avais beaucoup ri (un personnage principal qui passe tout un film en peignoir, on ne voit pas ça tous les jours), j'avais vraiment envie de lire le livre, d'autant plus que j'aime bien l'humour anglais.

J'ai donc abordé ce livre avec un très bon a priori, mais, malheureusement, je n'en ai pas été enchantée. J'ai retrouvé pratiquement toutes les péripéties du film, les mêmes personnages, les mêmes situations cocasses, mais la mayonnaise n'a pas pris. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais j'ai eu l'impression que l'auteur faisait de l'humour pour faire de l'humour, sans aucun autre but, et ça ne m'a pas touchée. Il y avait par moments des piques bien senties, des réflexions satiriques qui m'ont plu, mais elles étaient bien trop rares à mon goût, perdues au milieu du reste.

L'autre truc qui m'a déçue, c'est que j'ai trouvé Arthur Dent terriblement transparent. Ingénument, je pensais qu'il serait le personnage principal du livre, qu'on le verrait beaucoup plus, qu'on saurait ce qu'il pensait, même s'il n'agissait finalement qu'assez peu. Mais rien de tout ça. On voit juste des actions, rien d'autre. Et c'est pareil avec les autres personnages : aucune profondeur, aucune épaisseur, ils se contentent de parler et d'agir, ce qui est un peu restrictif. Il y a peut-être des raisons à ça, mais je pense que l'humour aurait pu être plus développé et plus percutant si on avait pu confronter les actes et les pensées des différents personnages.

C'est peut-être aussi que j'ai plus été sensible à cet humour une fois mis en image, car dans le film les personnages ne sont pas plus étoffés, mais les gags visuels passent tout de même largement mieux à mon sens. Je crois donc que je vais aller me revisionner le film, et laisser tomber la suite des aventures papier d'Arthur Dent.

Tag(s) : #Science fiction, #Humour

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :