Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Françatome - Johan Heliot

Et si des savants nazis avaient rejoint le programme spatial français ?

Et si le général de Gaulle avait obtenu les pleins pouvoirs ?

Et si la France avait conquis l'espace avant les Américains ?

Et si une dictature « nucléocrate » avait vu le jour ?

Je me mets doucement à l'uchronie, et celle-ci me faisait envie depuis un moment. Cette idée de dictature nucléocrate au pouvoir en France, de l'atome tout puissant comme on l'imaginait dans les années 60, me plaisait particulièrement, et je me demandais bien ce que cela pouvait donner.

Aussi, plutôt que de parler de l'histoire elle-même, qui est bien, même si la fin est peut-être un peu incongrue, j'ai plutôt envie d'aborder la modification de l'Histoire.

On est donc dans les années 80, et le fils d'un scientifique français émigré aux États-Unis revient en catastrophe en France pour l'enterrement de son père. On apprend donc ce qu'il s'est passé depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale à travers ses yeux et ses souvenirs. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un cours d'histoire, la situation n'est donc pas clairement explicitée, mais on en apprend à chaque chapitre suffisamment pour se faire une idée assez claire de ce qui a pu se passer. De grands scientifiques nazis ayant rejoint la France et non les États-Unis au sortir de la guerre, c'est le premier pays qui va développer fortement sa capacité atomique, et qui va entrer en concurrence avec l'URSS pour contrôler l'espace. Cela va donner la « Roue  », aussi appelée l'Orbe, une station en orbite autour de la Terre et armée de nombreuses têtes nucléaires. À côté de ça, les problèmes de décolonisation ne sont pas oubliés, et si de Gaulle prend bien le pouvoir pendant les troubles en Algérie, la Kabylie est également victime de frappes nucléaires, ce qui calme toute volonté de révolte (comment ça, on ne s'en serait pas douté ?). Le général a donc instauré un gouvernement autoritaire dirigé par des militaires, et favorisé les recherches nucléaires dans le Sahara algérien. Sauf que tout merde à la mort du général : s'en suit une période d'anarchie, avec des combats entre les prétendants à la succession, ainsi que des combats de rue pour demander la fin de l'état d'urgence instauré depuis de nombreuses années. Mais les militaires restent au pouvoir, et le sont toujours quand le roman débute. La situation de la France a par contre bien changé : ces troubles ont permis aux colonies de prendre leur indépendance, la base du Sahara algérien a été évacuée, et la Roue est à l'abandon, les crédits pour son entretien faisant défaut.

En plus de cette situation plausible et bien utilisée, j'ai particulièrement aimé rencontrer un personnage historique assassiné pour ses engagements : le Marocain Mehdi Ben Barka. C'est vraiment la perspective de ce qui aurait pu être, en bien comme en mal, si l'histoire avait été différente.

En bref, une très bonne lecture, qui s'attaque aussi bien au dogme du tout nucléaire français et à la science sans conscience qu'une réflexion sur l'histoire.

Françatome - Johan Heliot
Tag(s) : #Science fiction, #Uchronie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :