Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sumerki - Dmitry Glukhovsky

Quand Dmitry Alexeïevitch traducteur désargenté, insiste auprès de son agence pour obtenir un nouveau contrat, il ne se doute pas que sa vie en sera bouleversée. Le traducteur en charge du premier chapitre ne donnant plus de nouvelles, c'est un étrange texte qui lui échoit : le récit d'une expédition dans les forêts inexplorées du Yucatan au XVI° siècle, armée par le prêtre franciscain Diego de Landa. Et les chapitres lui en sont remis au compte-gouttes par un mystérieux commanditaire.

Aussi, quand l'employé de l'agence est sauvagement assassiné et que les périls relatés dans le document s'immiscent dans son quotidien, Dmitry Alexeïevitch prend peur. Dans les ombres du passé, les dieux et les démons mayas se sont-ils acharnés à protéger un savoir interdit ? À moins, bien entendu, que le manuscrit espagnol ne lui ait fait perdre la raison. Alors que le monde autour de lui est ravagé par des ouragans, des séismes et des tsunamis, le temps est compté pour découvrir la vérité.

Je suis tombée sur ce livre par hasard, et j'ai tout de suite été intéressée : le sujet, le fait que l'auteur soit russe, et que le personnage principal soit un traducteur. Je n'ai donc pas tardé à le lire.

Premier point qui m'a marqué, le titre des chapitres (puisque je vais toujours voir la table des matières quand il y en a une) : ils sont tous en espagnol, le premier est le Capitulo II (chapitre II), et le dernier Capitulo I (chapitre I). De même, les trois premiers paragraphes du premier chapitre n'ont aucun lien avec le reste du texte. En fait, tout donne l'impression d'une déconstruction, ou d'un assemblage mal foutu. Et la suite de la lecture confirme cette impression : comme Dmitry Alexeïevitcch, on se retrouve face aux pièces d'un puzzle, et il faut les manipuler encore et encore pour essayer de savoir ce qu'elles représentent, et dans quel sens il faut les poser pour qu'elles aient un sens.

L'histoire est peut-être assez lente à commencer, mais je n'ai pas réussi à la lâcher : à l'image de Dmitry Alexeïevitch, je voulais toujours connaître la suite du manuscrit, savoir ce qu'il contient, quels mystères vont être dévoilés. D'autant plus que des évènements étranges surviennent bientôt, et qu'on se retrouve tout de suite face à quelque chose de gros et de dangereux, bien que cette chose reste inconnue. Jusqu'à ce que des manifestations en rapport avec les Mayas aient lieu. Et là c'est le début de la paranoïa, et de la crainte de perdre la raison.

En ce qui concerne les Mayas, justement, je ne suis pas certaine de tout ce qui est avancé et j'ai l'impression que l'auteur a parfois cherché à broder sur le mythe qui entoure ce peuple, mais cela n'a pas tant d'importance que ça ; en effet, tout ce qu'il avance sonne bien et cadre parfaitement avec son histoire et l'ambiance de son livre. Au bout d'un moment, la réalité ne compte plus, c'est l'évocation, l'histoire, qui comptent, et sur ce point c'est parfaitement réussi. J'ai vraiment été emportée par l'auteur, et je voulais connaître aussi bien le fin mot de l'expédition au Yucatan que des évènements qui chamboulent la vie de Dmitry Alexeïevitch, et du monde entier.

Au final, ce livre est une belle évocation de la réalité, de l'espoir et de la fatalité, et vraiment une très bonne lecture.

Sumerki - Dmitry Glukhovsky
Tag(s) : #Fantastique

Partager cet article

Repost 0