Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kairo - Kiyoshi Kurosawa

Michi, une jeune fille de vingt et un ans, pressent que quelque chose est en train de se dérégler dans le monde après la disparition brutale ou le suicide inexpliqué de personnes de son entourage. Ailleurs, un jeune homme découvre dans un laboratoire un étrange programme informatique sur la vie artificielle. Dans l'au-delà, les morts qui grouillaient jusque-là dans une léthargique éternité se manifeste à travers des écrans d'ordinateurs et entreprennent de prendre la place des vivants. Peu à peu des femmes, des hommes disparaissent et passent « de l'autre côté » tandis que l'univers se dépeuple et que la peur augmente. Est-ce la fin du monde ?

Je suis tombée sur ce livre par hasard en bibliothèque, et j'ai de suite été intriguée par la quatrième de couverture. Je me suis donc lancée à l'aveuglette dans cette lecture.

Le premier chapitre est déjà une grosse surprise. En effet, le narrateur s'adresse directement au lecteur, en présentant Michi, sa psychologie, et les raisons pour lesquelles elle va bien supporter les évènements à venir. Je ne crois pas avoir jamais rencontré un livre s'ouvrant de cette manière, mais j'ai trouvé ça assez agréable, surtout que ça ne me dérange pas de savoir la fin d'un livre (ou d'un film), dès le départ ; je dirais même que ça renforce mon plaisir de lecture.

En ce qui concerne l'histoire, c'est exactement ce que raconte la quatrième de couverture, sans vraiment de surprise. Si ça peut frustrer certains, ça ne m'a pas gênée car l'important dans ce livre, c'est la psychologie des personnages, leurs réactions et leurs actions face aux phénomènes qui s'abattent sur eux (et à cet égard le premier chapitre est vraiment révélateur). Confrontés à des phénomènes inexpliqués, sans aucune information de la part de l'État ou des médias, les personnages mettent du temps à se rendre compte que quelque chose ne va pas, puis à comprendre plus ou moins ce qu'il se passe. Leurs réactions sont diverses, incompréhension, angoisse, déni, combativité, espoir, ou désespoir, solitude, envie d'être avec quelqu'un, de partager... Tous les sentiments sont peints, très naturellement, avec beaucoup de réalisme. S'il y a aussi une chose que j'ai beaucoup aimé, c'est que les personnages cherchent toujours à agir, à rester vivant, si l'on peut dire, même si la situation les dépasse totalement. Et c'est cette volonté, parfois inflexible, parfois hésitante, mais toujours présente, qui les distingue des morts qui s'empare peu à peu de toute la planète, qui leur permet de survivre, mais jusqu'à quand ?

Enfin, détail que j'ai apprécié, c'est qu'on voit le monde partir en lambeaux, l'apocalypse, arriver, se produire, et puis plus rien. Pas de post-apo dans ce roman, mais du pré-apo et de l'apocalyptique, tout simplement.

Au final, c'est un court roman sympa, à l'ambiance particulière, et avec des personnages vraiment bien écrits.

Kairo - Kiyoshi Kurosawa
Tag(s) : #Fantastique

Partager cet article

Repost 0